Les souffrances et la mort annoncées du Messie : psaume 22.

Conférence du Berger d’Israël

Avec Guy ATHIA
Directeur du Berger d’Israël

Lundi 13 juin 2022 – 20h00

En vidéo – ZOOM

Conférence organisée par le Berger d’Israël et Beit Sar Shalom

S’il y a un sujet, entre Chrétiens et Juifs, qui divise profondément et suscite à coup sûr la « dispute », c’est la compréhension du message des Prophètes qui annoncent les souffrances et la mort du Messie.

Quoique pour certains interprètes juifs, ce ne sont pas les souffrances en elles-mêmes, ou même la mort, qui posent en soit un problème, mais le sujet auquel elles s’appliquent.

Certains, en effet, ne voient pas dans les souffrances dont il est parfois question une correspondance immédiate avec un Messie personnel, mais plutôt avec le peuple d’Israël lui-même, voire pour d’autres avec Moïse.

Il est vrai qu’au premier siècle de notre ère, le contexte dans lequel vivaient les Juifs n’était pas de nature à faire rêver d’un Messie qui triompherait par ses souffrances. L’occupation et même l’oppression des Romains étaient telles que la plupart attendait plutôt avec impatience un messie libérateur, un chef de guerre capable de bouter les Romains hors du pays. Or, il n’en a rien été, bien au contraire.

Les Évangiles et les textes des apôtres témoignent plutôt de l’embarras, voire de l’incompréhension dont les talmidim (disciples) ont fait preuve rejetant d’emblée l’idée que leur maître – Yéchoua’ – puisse souffrir et même mourir avant d’avoir accompli une quelconque libération politique.

Partageons-nous le même embarras ? Voulons-nous comprendre les raisons de cette « dispute » ? C’est ce que nous tenterons de faire ensemble…

Pour recevoir le lien ZOOM, merci d’envoyer un message à bergerdisrael@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les articles les + lus