Éditorial

La résurrection des morts en question !

Si l’on posait aujourd’hui la question suivante à la plupart de nos contemporains : croyez-vous en la résurrection des morts ? Il en est beaucoup qui vous regarderaient peut-être avec une moue sceptique. Mais alors, pourquoi enterre-t-on les morts ?

Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de visiter un très ancien cimetière juif en Ukraine, près de Kiev. À perte de vue, des tombes très anciennes et plus ou moins entretenues s’étalaient autour de moi. À ma grande surprise, les tombes avaient comme la forme d’une « botte » couchée en un seul bloc de pierre. Je n’avais jamais vu une chose pareille. Un guide m’expliquait alors que les gens s’attendaient à une résurrection des morts et que le jour venu, les tombes ainsi redressées tiendraient « toutes seules » sur leur base, livrant le passage au défunt revenant à la vie.

La Torah annonce clairement la résurrection des morts comme une espérance et une réalité à venir incontestables. Yom Kippour ajoute à celles-ci le besoin de trouver l’assurance ce « jour-là » d’avoir son nom inscrit dans le Livre de Vie. Qu’on l’admette ou non et de manière explicite, la résurrection des morts et le jugement à venir font partie de l’enseignement du judaïsme depuis toujours. À l’exception notable du courant des saducéens qui a disparu au cours du 1er siècle.

S’agissant de Yéchoua’, la question de son retour à la vie est naturellement posée. S’agit-il d’une réalité historique confirmée ? D’une imposture organisée ?… Peut-on seulement le savoir vraiment ? Autant de questions qui nous ramènent à un enjeu majeur. Si Yéchoua’ est revenu à la vie il y a 2000 ans, cela signifie qu’il est vivant AUJOURD’HUI.

À ce propos, nous ne sommes pas dans un débat philosophique, théologique ou de spécialistes. Si Yéchoua’ est vivant aujourd’hui, son message vieux de 2000 ans devient soudainement actuel et pour moi maintenant. Si la question est ainsi posée, ne mérite-t-elle pas que l’on cherche un peu à y répondre ?

Chalom à tous !

Guy ATHIA

Berger d’Israël n°587 (décembre 2017)

(Re)Découvrez les articles d’anciens numéros

Toutes les options d’abonnement

Recevoir gratuitement le journal (offre réservée à toute personne n’ayant jamais été abonnée)