Publié le

L’heure tourne… et l’antisémitisme des temps de la fin est arrivé.

Il ne fait aucun doute en mon esprit que des organisations telles que l’Anti-Defamation League ou le Centre Simon Wiesenthal sont fort actives pour combattre les excès de toutes sortes, la xénophobie et l’antisémitisme en particulier. Elles sont notamment engagées dans la recherche, la mise en lumière et la dénonciation de toutes les formes d’antisémitisme à travers le monde. Ceci étant, je suis persuadé que le meilleur “baromètre” pour évaluer le niveau général de l’antisémitisme reste l’État d’Israël lui-même dans le regard qui est porté sur lui.

Sur le plan biblique, Israël est venu à exister dès le jour où Dieu a promis de donner à Abraham et ses descendants la terre de Canaan (Genèse 12:1-3, 15:18-21, 17:8, 26:2-5, 28:12-15). Aucune condition n’était assortie à la promesse. Il s’agissait d’une alliance éternelle, notamment parce que seule la gloire de Dieu vint à “passer entre les morceaux” (Genèse 15:17) pour ratifier l’alliance divine. Or nous savons que Dieu n’est pas homme pour revenir sur ses engagements (Héb.13:8). Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement.

Nous ajouterons par ailleurs qu’en 1948, nous avons assisté à l’accomplissement prophétique d’une renaissance d’Israël comme nation moderne. Depuis lors, Israël est demeuré en guerre avec ses voisins au Moyen-Orient. Et c’est par la seule grâce de Dieu et la promesse immuable faite au patriarche Abraham et ses descendants qu’Israël continue d’exister aujourd’hui. Quoique la destruction d’Israël soit le but manifeste de beaucoup, sa survivance et même sa gloire future sont inscrites dans les promesses éternelles de Dieu (Jérémie 31:35-37).

Parallèlement à cela, l’antisémitisme a toujours ponctué l’histoire du peuple juif à travers les âges, depuis même sa naissance. Le Satan sait bien que Dieu a un projet spécial pour ce peuple qu’il appelle “la prunelle de ses yeux” (Zacharie 2:8).

Lors de la destruction du Temple en 70 de l’ère chrétienne, le peuple juif a dans sa grande majorité été dispersé partout dans le monde. Il représente ce qu’on appelle aujourd’hui la Diaspora (qui signifie dispersion). Tandis que les Juifs ont su préserver au fil des siècles leur identité, ils n’ont pas toujours pu échapper aux ondes d’antisémitisme qui les atteignaient. Il est un fait, je le crois, que nous vivons dans une époque d’émergence d’un nouvel antisémitisme s’appuyant sur les bases de l’antisémitisme “classique” et donnant naissance à une forme hybride de haine des Juifs que j’appellerais “l’antisémitisme eschatologique” ou plus simplement l’antisémitisme des “derniers jours”.

Je veux dire par là qu’à la haine bien connue des Juifs, celle des clichés, celle aussi clairement identifiable au travers des siècles, s’est greffé un antisémitisme postmoderne, plus diffus, et un anti-sionisme universel. L’objectif final derrière cela étant toujours le même, détruire le peuple choisi de Dieu. Nous assistons au dernier chapitre du projet de haine du diable contre le peuple juif. Beaucoup hélas, tels des écrivains dans l’ombre, s’emploient à l’aider à en écrire les dernières lignes!

Je demeure cependant confiant que Dieu n’abandonnera jamais Israël, quand bien même le chemin par lequel Israël doit revenir à l’Éternel doit être difficile, douloureux même et sanglant (Zacharie 13:9). Nous savons aussi par les Écritures que dans les temps de la fin, le monde entier se tournera contre Israël (Zacharie 12:2-3, 14:2-3). Tout cela est absolument certain et c’est ce que je comprend par un antisémitisme des temps de la fin (qui est pour nous sans doute le temps présent). Mais je ne souhaite pas que les croyants en Yéchoua’ s’imaginent que – comme dit le proverbe – si Dieu est pour nous, qui sera contre nous?

Notons aussi que l’antisémitisme eschatologique se manifeste clairement en France où il y a quelques semaines, Paris a été témoin d’une manifestation de quelques 20 000 personnes dont Hitler ou Ahmadinejad n’auraient pas été peu fiers.

En un curieux renversement de situation, cette marche de protestation, initialement appelée “Jour de colère contre Hollande” s’est transformée en marche contre les Juifs de France. Plusieurs faisaient le salut nazi et clamaient des slogans tels que:

  • Juifs, dehors, la France n’est pas pour vous!”

  • Juifs, Juifs, Juifs, Juifs!”

  • Juifs et LICRA1, on ne veut pas de vous!”

  • Juifs, hors de France!”

  • Faurisson2 avait raison, les chambres à gaz sont un mensonge!”

  • Juifs, vous n’êtes pas à la France!”

Il était très effrayant de voir tout ces gens défiler dans les rues de Paris en criant leur haine des Juifs. Certes, la popularité du Président Hollande est au plus bas, ce pour diverses raisons qui ne sont pas l’objet de cet article, mais une chose est certaine, les Juifs de France ne sont en rien responsables des déboires de monsieur Hollande. Les Juifs n’étaient pas davantage en cause dans la peste noire au Moyen-âge, la faillite financière des banques, les attentats du 11 Septembre ou encore la mort du Messie sur la croix. Malheureusement, toutes ces dénégations n’ont jamais empêché leurs ennemis de prétendre le contraire et les masses populaires de le croire.

Je suis né à Paris et même si je vis aujourd’hui aux États-Unis, j’ai laissé une partie de mon cœur en France. J’ai mal pour la communauté juive de France qui est la troisième en importance dans le monde. Mais franchement, je ne suis pas certain qu’elle reste la troisième dès lors qu’un nombre croissant de Juifs de France émigrent actuellement vers les USA, le Canada et surtout Israël.

Plus que tout autre pays dans le monde, Israël comprend les situations souvent critiques des différentes communautés juives dispersées. Le pays n’existait pas encore durant la seconde guerre mondiale (d’un point de vue juridique pour le moins), et des millions de Juifs ont péri dans les camps de la mort, sans pouvoir espérer se réfugier quelque part. Aujourd’hui, la situation a radicalement changé et les Juifs du monde entier sont en mesure de trouver bon accueil sur la terre de leurs ancêtres.

Israël est pour les Juifs le seul pays vraiment sûr de toute la planète. Les Israéliens comprennent parfaitement leur rôle protecteur dans ces temps qui sont les derniers, quand bien même la majorité d’entre eux ne pratique pas vraiment de religion, voire n’est pas croyante du tout. Ils sont comme les acteurs d’une pièce dont ils ignorent le metteur en scène.

Il est un fait avéré que l’État d’Israël a commencé à planifier l’accueil des Juifs de France. Le nombre de Juifs ayant quitté la France ces dernières années a augmenté sensiblement et 26% des Juifs de la Communauté Française avouent leur intention de quitter le pays. Israël a actuellement un programme intitulé “La France premièrement” qui prévoyait l’accueil de 3000 personnes en 2013 et 17 000 autres Juifs français dans les 3 années à venir. Ces temps nous parlent dramatiquement et Israël a choisi d’être réactif et d’anticiper les conséquences de l’antisémitisme en France et dans le reste du monde. Israël prend la mesure du problème plus que tout autre pays.

L’antisémitisme des temps de la fin ne devrait pas surprendre les disciples de Yéchoua’, mais il devrait nous pousser à être des témoins zélés auprès de nos familles et des Juifs qui nous entourent, dès lors que le dernier acte de ce monde est en route et se déroule devant nos yeux. Israël et le peuple juif sont bien entendu au cœur de l’histoire humaine et nous n’y pouvons rien changer. Soyons cependant conscients des enjeux à faire connaître le Messie Yéchoua’ à ceux qui ne le connaissent pas encore, avant qu’il ne soit trop tard!

Olivier MELNICK

1 LICRA : Ligue Internationale contre le Racisme et l’Antisémitisme.

2 FAURISSON Robert, négationniste français plusieurs fois condamné pour avoir affirmé que la Shoah est un mythe et que les chambres à gaz n’ont jamais existé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *