Pessa’h: lorsque Dieu racheta son peuple

12 mai 2022


En quoi cette nuit diffère-t-elle de toutes les autres nuits ? C’est par cette question étonnante que commence traditionnellement le seder de Pessa’h[1]. Mais en quoi cette nuit diffère-t-elle véritablement des autres nuits ? La première Pessa’h est racontée au chapitre 13 du livre de l’Exode. À ce moment-là, les israélites sont simplement les descendants de Jacob, renommé Israël par Dieu. Ils sont exilés en Égypte depuis 430 ans. Au fil des siècles, les israélites sont passés de quelques dizaines à plusieurs centaines de milliers d’individus. Une croissance qui ne manque pas d’inquiéter les Égyptiens qui les prennent en horreur[2]. Ils les soumettent alors à un dur esclavage. Cependant, Dieu se souvient des promesses qu’il avait faites à Abraham, Isaac et Jacob. Il entend les cris des israélites et parle à Moïse afin de délivrer son peuple. Lorsqu’ils quittent l’Égypte, ils sont au nombre de 600 000 hommes[3]. Avec ces évènements du début de l’Exode, nous assistons véritablement à la naissance du peuple d’Israël, mais nous y reviendrons plus tard.

Le Dieu E’had (un) dans la Torah et le Tanakh.

10 mai 2022


L’intitulé de notre sujet mérite à lui seul quelques explications. Que l’on soit juif ou chrétien — mais cela est vrai sans doute aussi dans bien des religions — nous sommes en partie formatés par toutes sortes d’idées reçues qui s’enracinent dans notre lecture des dogmes ou tout simplement dans l’apologétique et ce qui nous oppose à d’autres religions. À ce stade, il ne s’agit pas de faire une sorte de remue-méninge intellectuel pour conforter finalement nos propres convictions. Il s’agit de donner du sens à ce que nous croyons.

L’annonce prophétique de Balaam.

10 mai 2022


C’est un récit haut en couleurs que représente la Paracha de Balaq : Nombres 22,2 à 25,9. Le genre de récit qu’on aime bien car riche en péripéties et aspects un peu fantasques. Nous nous trouvons vers la fin du périple des israélites dans le désert et pour une fois, nous avons un regard sur les évènements qui ne vient pas de l’intérieur d’Israël, mais de l’extérieur, du milieu des nations. L’histoire du projet machiavélique de Balaam et Balaq se divise en plusieurs temps : • L’impuissance des chefs moabites et madianites désireux de détruire ce peuple à leurs portes. • L’appel à un « prophète » soi-disant de Dieu parmi les Nations. • Les oracles de Balaam. • La stratégie finale de Balaam et Balaq avec ses conséquences. Cela étant, le récit n’est pas juste une aventure de plus dans un contexte qui en contient déjà beaucoup. Il y a assurément une perspective prophétique qui dépasse la surface du texte… C’est ce que nous tenterons de découvrir ensemble…

Israël et les 4 signes de Dieu dans l’histoire du monde.

9 mars 2022


Bien entendu, Israël occupe une place de choix dans le jalonnement divin qui nous est proposé. Pour nous, témoins de l’Histoire, il semble se dessiner un fil rouge tracé par le créateur qui vient donner du sens à cette aventure humaine. C’est ce que nous tenterons de découvrir ensemble…

Pour une approche juive et chrétienne des Évangiles !

9 mars 2022


Outre l’aspiration à revisiter des textes archi-connus, sans doute souhaitons-nous quelque part nous glisser dans la peau d’un de ces auditeurs du Messie perdu dans la foule… Un exercice auquel nous tenterons de nous plier ensemble.